À la conquête de quelques lieux d’intérêts péruviens

Le Pérou est très visité en raison de ses attraits touristiques. La plupart des vacanciers viennent de différents pays: États-Unis, Chili, Argentine, Royaume-Uni, France, Allemagne, Brésil, Espagne, Canada et Italie. 94 % d’entre eux se disent satisfaits de leur séjour au Pérou, si on se réfère à une étude du gouvernement péruvien. Beaucoup s’intéressent au grand bastion de la religion inca: le Machu Picchu.

 

Il s’agit d’une ancienne citadelle du XVe siècle, perchée à 2 438 m d’altitude. Les ruines sont à cheval entre les monts d’Huayna Picchu et de Machu Picchu. Les aventuriers y admireront 172 constructions qui s’étendent sur 530 m de long et sur 200 m de large. Différents chemins de randonnée mènent à la cité mythique, mais le «chemin de l’Inca» est le plus fréquenté. Les globe-trotters auront une vue panoramique depuis le sommet. D’autres voyageurs préfèrent s’approcher du site par hélicoptère. Durant ce survol, ils apprécieront les étonnantes configurations de caïmans et de serpents, formées par les constructions elles-mêmes. Toutefois, les visites se font toujours avec un guide, et il est interdit d’y entrer avec les objets suivants: cannes selfie, nourriture, boissons, ombrelles, animaux, instruments de musique, chaussures à talons et poussettes pour bébé.

Qorikancha, un magnifique temple à la splendeur du soleil

La belle ville de Cuzco ouvre ses bras aux personnes en voyage au Pérou, et leur livre l’une de ses attractions phares: Qorikancha. Ce nom signifie littéralement «enceinte de l’or » en quechua. Édifié au XVe siècle sous le règne de Tupac Yupanqui, ce joyau péruvien se dresse au cœur d’une muraille de 140 m de longueur sur 135 m de largeur. Avant de plonger dans le sanctuaire, les visiteurs seront éblouis par l’or massif et l’argent incrusté dans l’ornementation de la porte principale. Puisque le temple symbolise le soleil, un grand disque d’or est disposé au-dessus de l’autel. Cela a pour effet de créer un étincellement éblouissant lorsque les rayons du vrai disque solaire se reflètent sur lui. Par ailleurs, Qorikancha accueillait les diverses cérémonies religieuses. Il paraît aussi que les corps momifiés de nombreux souverains y sont conservés. Malheureusement, les Espagnols ont pillé le temple. Les restes des fondations ont servi à bâtir l’église et le couvent Santo Domingo.

Plongée au cœur du parc national de Huascarán

Créé le 1er juillet 1975, le parc national de Huascarán couvre une surface de 340 000 ha. Il abrite 663 glaciers, 41 rivières, 269 lagunes, 27 montagnes dépassant les 600 m et de grands canyons. Il tient son nom du mont Huascarán, le plus haut sommet du Pérou, avec 6 768 m d’altitude. Il suffit que les amateurs soient prêts physiquement et matériellement pour emprunter les 25 sentiers de randonnée et les 102 chemins d’escalade. En outre, Huascarán est propice aux sports extrêmes tels que le parapente et le canoë-kayak. Au sein du parc, les estivants feront d’autres activités intéressantes : camping, VTT, observation d’une flore unique au monde ou contemplation d’une famille de camélidés, y compris des lamas, des vigognes et des alpagas.